26/03/2016

Alleur: une expo «François Mitterrand» en hommage au double anniversaire de sa naissance (100 ans) et de son décès (20 ans)

 

François Mitterand, Cécile Vrayenne, Christophe Kersteens, Commune d'Ans, AlleurL’année 2016 célèbre un double anniversaire lié au président français François Mitterrand : celui de sa naissance – il aurait eu 100 ans en octobre prochain – et celui de sa disparition, il y a 20 ans. La commune d’Ans a tenu à lui rendre hommage avec une triple exposition au château de Waroux dans un mois.

Ans est, étonnamment, la seule commune de Belgique à avoir une rue François-Mitterrand. Elle se trouve à Alleur… à deux pas du château de Waroux qui va accueillir une expo inédite dédiée au président français.

«  L’idée m’est venue en décembre, explique Christophe Kersteens, conseiller communal (PS) à Ans et initiateur du projet. J’ai toujours été intéressé par la personnalité de Mitterrand, je me demandais comment lui rendre hommage en cette année 2016 très particulière, puisqu’elle célèbre un double anniversaire : le centenaire de sa naissance le 26 octobre prochain, et les vingt ans de son décès le 8 janvier 1996. »

Christophe Kersteens est le premier étonné de la richesse disponible qu’il a pu trouver sur le président. Au point que l’expo sera finalement… triple ! «  Elle sera déclinée en trois thèmes : l’un sur les étapes de sa vie, réalisé par l’Institut François Mitterrand de Paris ; le deuxième sur « Mitterrand l’Européen », mis à disposition par le PAC Liège. Enfin, le troisième axe sera assuré par l’Institut liégeois d’Histoire sociale, qui nous prête des documents et archives liés aux visites de Mitterrand à Liège. »

«  Nous sommes très contents de présenter cette expo, à la fois sociale et politique, dans la lignée de nos précédentes expos sur Kennedy ou la franc-maçonnerie, souligne Thomas Cialone, Premier échevin d’Ans et en charge de la Culture. Et nous aurons deux expos en même temps, puisque « Pop Art » se déroule jusqu’au 22 mai. »

Plus d’informations à ce sujet dans les prochaines éditions de Sudinfo Alleur

12/05/2015

"Valke" a pris le grand large

JMV 2.jpgC'était l'automne dernier. Depuis, Jean-Marie Valkeners n'avait eu de cesse de se battre contre la maladie, affrontant la chirurgie puis les chimios. Mais le cancer a fait chemin et l'a finalement taclé à l'aube, dimanche. Il n'avait que 57 ans.

L'Alleurois laisse deux grands fils, Johan et Hervé, et des dizaines d'amis sous le choc. L'homme était convivial, généreux, proche de tous, et de toutes les fêtes. Une 'grande gueule' certes, explosif parfois, mais un ami fidèle. Indéfectible. Et un visionnaire aussi. Diplômé en Histoire de l'ULg, Jean-Marie Valkeners avait mis son audace et sa créativité au service de Nethys (Tecteo), ficelant pour Voo de jolis contrats avec le Standard, le RFCL, le OldClub de Liège en hockey, Liège Basket, mais aussi Liège-Bastogne-Liège ou encore le Tour de France.

«Quand je suis arrivé à l'ALE, je l'ai engagé assez vite. Il savait tout faire», confie Stéphane Moreau, «son» bourgmestre à Ans et ami. «C'était un excellent négociateur, toujours au top. Personne ne vérifiait son travail, pas besoin: il était le plus fort dans son métier! C'était quelqu'un de très intelligent derrière son côté rigolard et un grand bosseur même s'il avait l'air d'être en goguette. En réalité, il était en représentation et il travaillait, sept jours sur sept. Et il a continué à bosser sur son lit d’hôpital, jusqu’à il y a quelques jours encore… Je nous revois encore faisant la fête à Séville avec le Standard en octobre. Il était en super forme, le cancer n’avait pas encore été décelé. La vie peut basculer en six mois…

Ex-président du Handball Club de Herstal, « Valke » avait lui-même été champion de Belgique dans sa jeunesse. «  Pendant son service militaire, il quittait la caserne en semaine pour aller aux entraînements  », raconte Luc Tosquin, président de l’USC d’Awans et ami proche. Jean-Marie Valkeners rêvait de voir le match Belgique-Chypre il y a quelques jours à Herstal, mais il était trop jean-marie valkeners,nethys,stéphane moreau,décès,condoléances,standard,cécile vrayennefaible selon ses médecins.

« Jean-Ma » repose au funérarium Foret à Alleur (rue Reine Astrid), où les visites sont souhaitées à partir de mercredi de 17 à 19h, jeudi de 16 à 19h et vendredi de 17 à 19h. Les funérailles officielles, communales et provinciales, auront lieu samedi, à 10h30, en l’église Sainte-Marie d’Ans Plateau, suivies de l’inhumation au cimetière d’Alleur.

Article : Cécile Vrayenne

05/03/2015

Après la bière… du miel et des abeilles au château de Waroux

waroux parc.jpgAprès la bière de Waroux, on pourra bientôt déguster – peut-être dès cet été – le miel du château, se réjouit l’échevin ansois de l’Environnement. Dans le cadre du plan Maya qui vise à favoriser les pollinisateurs, et avec un subside de 1.000 euros de la Région wallonne, la commune d’Ans va installer des ruches au cœur de l’écrin verdoyant du château de Waroux.


Deux ruches, dont une vitrée aux fins pédagogiques, vont être placées près de la sapinière, et de nombreuses lavandes mellifères vont être plantées aux alentours. L’endroit précis des ruches n’est pas encore connu «car il y a une orientation à respecter, pour les abeilles mais aussi par rapport au public», explique Pascal Francis, un apiculteur de Xhendremael qui assurera la gestion des ruchers. «L’entrée doit être placée le plus au Sud possible, et plus l’Est est dégagé (de végétation, NdlR), plus les abeilles commencent tôt le matin à travailler». Une seule ruche peut abriter jusqu’à 80.000 abeilles en pleine saison (juin-juillet), et fournir jusqu’à 30 kg de miel.

Si tout va bien, les premiers pots du nectar de Waroux pourraient être disponibles cet été. Des visites pour les citoyens et les élèves seront organisées une fois par semaine.


Cécile Vrayenne