05/03/2015

Après la bière… du miel et des abeilles au château de Waroux

waroux parc.jpgAprès la bière de Waroux, on pourra bientôt déguster – peut-être dès cet été – le miel du château, se réjouit l’échevin ansois de l’Environnement. Dans le cadre du plan Maya qui vise à favoriser les pollinisateurs, et avec un subside de 1.000 euros de la Région wallonne, la commune d’Ans va installer des ruches au cœur de l’écrin verdoyant du château de Waroux.


Deux ruches, dont une vitrée aux fins pédagogiques, vont être placées près de la sapinière, et de nombreuses lavandes mellifères vont être plantées aux alentours. L’endroit précis des ruches n’est pas encore connu «car il y a une orientation à respecter, pour les abeilles mais aussi par rapport au public», explique Pascal Francis, un apiculteur de Xhendremael qui assurera la gestion des ruchers. «L’entrée doit être placée le plus au Sud possible, et plus l’Est est dégagé (de végétation, NdlR), plus les abeilles commencent tôt le matin à travailler». Une seule ruche peut abriter jusqu’à 80.000 abeilles en pleine saison (juin-juillet), et fournir jusqu’à 30 kg de miel.

Si tout va bien, les premiers pots du nectar de Waroux pourraient être disponibles cet été. Des visites pour les citoyens et les élèves seront organisées une fois par semaine.


Cécile Vrayenne