09/09/2015

Les Journées du Patrimoine 2015 au Château de Waroux

patrimoine 2015.jpgLe Château de Waroux de 1713 à 1830, ce samedi 12 et dimanche 13 septembre 2015 , de 13h00 à 19h00.  

Visites guidées 14h30 - 15h30 - 16h30 - 17h30 Animations : Le Congo de 1810 à nos jours - Spectacle équestre (PAF : 2 €)       

Le château de Waroux offre de beaux exemples des styles représentatifs de la période de 1713 à 1830.

Quatre pièces méritent une attention particulière : la chapelle, ses trompe-l'oeil et ses motifs décoratifs attribués au peintre Delloye; la salle Saint-Hubert et l'exubérance du rococo liégeois; la salle des mariages et sa décoration de stucs ainsi que la salle Lovinfosse recouverte de toiles du peintre liégeois qui lui donna son nom.

05/07/2015

« A vos vélos, l’été commence en beauté avec le Beau Vélo de RAVeL…»

BVR St.jpgLes vacances d’été débutent… Si pour certains, cette période de l’année est synonyme de voyage et de dépaysement, tout le monde n’a pas forcément la chance de quitter la commune… Pour de nombreuses personnes,  la course aux activités familiales est donc lancée…

Fort du succès obtenu lors des précédentes éditions du Beau Vélo de RAVeL sur notre commune en 2005 (château de Waroux) et 2009 (place des Anciens Combattants) plusieurs milliers de cyclistes  avaient participé à l’évènement, le Collège communal a décidé de relancer l’opération le 11 juillet prochain, et ce au départ du Complexe sportif François Heine route Militaire. 

Si ce Beau Vélo de RAVeL est une superbe carte de visite pour notre commune qui contribue à confirmer son savoir-faire en matière d’organisation de manifestations culturelles et sportives, c’est également  l’opportunité d’offrir à la population ansoise une activité familiale entièrement gratuite dans la même philosophie que Liège-Bastogne-Liège.

Organisée en collaboration avec la RTBF, VIVACITÉ et la commune d’Awans où une halte est prévue, l’objectif, à travers ce Beau Vélo de RAVeL, est de permettre à la population de découvrir sa commune sous d’autres angles et ce à travers des paysages bucoliques parfois inconnus pour certains.

Pour rappel, cette activité s’adresse à tout le monde, il ne faut pas être un champion de la petite Reine…Pour y participer, il suffit tout simplement de savoir rouler à vélo à un rythme convivial et ce sans la moindre notion de compétition.

De toutes façons, même pour celles et ceux qui n’ont pas de vélo ou qui n’aiment pas le vélo, des activités sont prévues tout au long de la journée avec notamment le musée de la Vie Wallonne (jeux anciens, échasses, mikado géant, courses de Harké).

Point d’orgue de cette journée à 16 h, 3 concerts populaires entièrement gratuits avec Axel Red, les Gauff et Sabine Paturel…

Rendez-vous le 11 juillet dès 8h 30 sur le site du Complexe sportif François Heine à Alleur…

Bonnes vacances à toutes et tous.

 

Thomas Cialone, Premier Echevin.                                                 Stéphane Moreau, Bourgmestre.

16/05/2015

Emouvantes funérailles pour Jean-Marie Valkeners, salué par le HC Herstal sur l'air de La Pitchouli

C’est accompagné de ses fils Hervé et Johan, de ses amis Marianne, Luc et René, de nombreuses personnalités politiques et sportives et d’une foule immense que « l’ami Jean-Ma » a fait son dernier voyage, escorté par quatre corbillards fleuris, ce samedi matin, à l’église Sainte-Marie d’Ans Plateau, puis au cimetière d’Alleur.


Sur le cercueil de Jean-Marie Valkeners, sa photo et le drapeau de la province de Liège.

Photos : Thomas Van Ass

Sur le cercueil de Jean-Marie Valkeners, sa photo et le drapeau de la province

Plusieurs centaines de personnes ont tenu à saluer une dernière fois la mémoire de Jean-Marie Valkeners, ce samedi matin, lors de ses funérailles organisée à Ans, sa commune. Une cérémonie émouvante, avec la voix sublime de la soprano Jasmine Daoud, s’est tenue à Sainte-Marie, une église grande mais pas assez, encore, pour contenir la foule des proches et amis de « Valke », emporté lundi, à l’âge de 57 ans, des suites d’un cancer du rein contre lequel il se battait depuis l’automne dernier.

Les funérailles, bien qu’officielles et organisées avec le protocole de la Province de Liège dont Jean-Marie Valkeners était conseiller, étaient, avant tout, placées sous le signe de l’amitié. L’ami « Jean-Ma » salué par son bourgmestre Stéphane Moreau et le député provincial André Gilles au funérarium d’Alleur, puis à l’église par son ami Luc Tosquin, l’Ansois Henri Remiche, son amie Marianne Grella et son médecin jusqu’aux derniers moments, Régis Radermeckers. Le cercueil était recouvert du drapeau de la Province et d’une photo du défunt.

Parmi le public, le bourgmestre de Liège Willy Demeyer, Katty Firquet, Michel Firket, le bourgmestre de Seraing Alain Mathot, les membres du Collège d’Ans et des conseillers communaux collègues du défunt, qui était également président de la Société de Logement du Plateau. Mais aussi d’autres personnalités publiques comme les frères D’Onofrio, Bob Claes du Standard ou encore le footballeur Axel Lawarée.

Tous ont rendu hommage à l’homme, bien avant le politique et le professionnel des relations publiques pour Voo qu’il était aussi.

«  Le roi de nos coeurs, Valke l’épicurien, l’homme de toutes les fêtes  ». «  La grande gueule  », «  l’authentique au grand coeur  », tellement «  sensible  », le «  donneur d’amour en vrac  ». «  Une sorte de diva  », à «  l’intelligence pertinente, hors-normes  ». Le perfectionniste qui aurait pu faire sienne la maxime du Che : « Soyons réalites, exigeons l’impossible ». Et de rappeler quelques anecdotes aussi, comme celle du «  Cécémel dans le rhum  » et les souvenirs d’un voyage épique avec le Standard en Ukraine, où « Jean-Ma » avait entre autres tenté d’apprendre la chanson « La Pitchouli », qui lui tenait tant à coeur, à quelques autochtones.

Après « L’été indien » de Joe Dassin et La Brabançonne, c’est sur l’air de La Pitchouli, son hymne, entonné par ses amis du HC Herstal, que le cercueil a rejoint le corbillard devant l’église. Les handballeurs Thiam Dino, Jean-Marc Casini, Thierry Finet, Samuel Van Looy et Lionel Sacasin, les larmes aux yeux, voulaient ainsi rendre hommage à celui qui «  nous a tous vu grandir  », soulignait Thiam.

Après l’inhumation dans l’intimité au cimetière d’Alleur, les dernières volontés de « Jean-Ma » ont été respectées, avec une fête en son honneur organisée à l’athénée royal d’Alleur.