13/07/2015

Le Beau Vélo de RAVeL 2015 à Ans, une superbe fête populaire !

1.jpgAmbiance familiale et décontractée… Si déjà les premières éditions du Beau Vélo de RaveL, en 2005 (au château de Waroux) et 2009 (Place des Anciens Combattants), avaient connu un énorme succès populaire, cette édition 2015, est tout simplement à écrire dans les annales d’Ans en matière d’évènements organisés sur le territoire.

En effet, selon la RTBF, plus de 6000 personnes ont participé à ce Beau Vélo de Ravel Ans-Awans… Le site du complexe sportif François Heine situé route Militaire a littéralement été assailli par les amateurs du concept dès 8h30.

Comme le rappelle Stéphane Moreau, le Bourgmestre 5.jpgd’Ans, les objectifs de ce Beau Vélo de Ravel sont bien évidement multiples. Le premier est bien évidemment d’organiser une grande fête populaire gratuite accessible à toutes et tous, mais aussi mettre en avant les richesses culturelles de notre commune, tout en rappelant que celle-ci est omniprésente au quotidien tant au niveau des sports, que de la Culture au sens large.

Peu de communes peuvent se targuer de proposer à la population autant événements.
Ce sont justement ces richesses culturelles et les initiatives prises en la matière qui ont été évoquées par Thomas Cialone, le Premier Échevin lors de l’émission matinale de l’animateur de la RTBF Olivier Colle.19.jpg

La bière de Waroux fut à ce propos un superbe ambassadeur de notre commune auprès du public venu des 4 coins de la Wallonie.

Un spectacle haut en couleurs !

2.jpgIl faut dire que les organisateurs n’avaient pas lésiné par rapport à l’affiche… Roberto Bellarosa, Axelle Red ainsi que les Gauff ont enflammé la scène pour le plus grand plaisir du public. Bénéficiant de conditions climatiques optimales une semaine à peine après la canicule, une fois de plus, la météo nous a souri…

En résumé, cette édition 2015 du Beau Vélo de Ravel, a emmené plus de6.jpg 6000 personnes sur un parcours de 30 km, permettant à celle-ci de découvrir notre région et surtout de faire la fête en famille… Mais que demander de plus ?

Que cela recommence et que ce Beau Vélo de RaveL continue et revienne…

En tous cas, l’été a superbement commencé…

29/05/2015

Regards autour du fleuve au château de Waroux... La bâtisse médiévale ansoise se met à l’heure de l’Afrique.

raf w.jpgAprès l’exposition « De Gauguin à Calder », le Service de la Culture dirigé par le Premier Echevin Thomas Cialone, par ailleurs Président du Centre culturel d’Ans accueille du 29 mai au 28 juin, le photographe Jean-Louis Massart et ses œuvres, accompagné par Bessane Kemboury, artiste plasticienne sénégalaise.
Le vernissage de l’exposition a eu lieu ce jeudi soir en présence du Bourgmestre Stéphane Moreau, du Premier Echevin Thomas Cialone et de l’Echevin Robert Grosch.

Jean-Louis Massart a eu le déclic à l’âge de 16 ans…Le photographe flémallois s’est illustré positivement depuis près d’un quart de siècle tant au niveau de la photo artistique de presse ou publicitaire que de la photo industrielle. Travail en laboratoire et en studio, Jean-Louis Massart est passé de l’argentique au numérique avec la volonté de découvrir un nouveau monde permettant de fixer pour l’éternité ses visions du monde. Depuis 2000, l’artiste en est à sa 25ième exposition.

Celles-ci l’ont emmené de Verviers aux 4 coins du monde, et notamment au Sénégal.C’est en 2004 qu’il exposa ses photos pour la première fois à la biennale d’art contemporain de Dakar, cette expérience hors du commun lui a permis de faire connaissance et de tisser des liens étroits avec de nombreux artistes locaux (peintres, sculpteurs, écrivains, poètes, musiciens etc…). Cette rencontre fut le point de départ pour d’autres expositions au Sénégal au cours des années qui ont suivi. Dernière exposition en date en 2014 (voyage de 2012) à la biennale de Dakar.

Cette exposition haute en couleurs est constituée de portraits, paysages, clichés de la vie quotidienne, des enfants et des familles qui vivent le long du fleuve. Le bateau, le «Bou el Mogdad » que le photographe utilisa pour remonter le fleuve fut bien plus qu’un simple moyen de transport, ce fut littéralement un laisser-passer vers l’aventure humaine. Une soixantaine d’artistes locaux de réputation internationale était de la partie…Il faut à ce propos signaler que cette croisière avait un but humanitaire, en l’occurrence, celui de distribuer des livres aux écoles situées le long du fleuve. Les clichés proposés sont le fruit d’un voyage réalisé en 2012 sur le fleuve Sénégal, entre Saint-Louis et Podor… 5000 photos ont été réalisées sans aucune censure ou contrainte, en fonction des situations rencontrées au contact des autochtones.

Stéphane Moreau le Bourgmestre d’Ans ainsi que le Premier Echevin Thomas Cialone ont évoqué l’extraordinaire travail du photographe. Les plus belles photos issues de ce voyage seront présentes à Waroux… Dépaysement assuré…

Pour tous renseignements : info@jlmassart.com – www/jlmassart.com - Echevinat de la Culture : 04/247.72.74 ou 04/371.98.38.
Entrée 2€ - 1 € pour les groupes. L’exposition est accessible du mardi au dimanche de 14h à 18h.

19/05/2015

Dixième édition pour des Nouveaux Talents de l’Art Lyrique

nouveaux talents de l’art lyrique,waroux,thomas cialoneLe 18 avril, le château de Waroux accueillait les éliminatoires des NTAL, 17 candidats se produisaient dans le cadre majestueux du château de Waroux.                  

 Le 10 mai sous l’égide de Thomas Cialone, Premier Echevin en charge de la Culture et Président du Centre cultuel d’Ans, les 12 finalistes, venus de Belgique et de plus loin, se produisaient devant un jury prestigieux présidé par Robert Alfonsi, agent artistique, Léontina Vaduva, artiste lyrique, Bruno Michel, Conseiller artistique au Théâtre du Chatelet (Paris), Dominique Serron, metteuse en scène et Sébastien Romignon-Ercolini, artiste lyrique.

Tous ces artistes étudient l’art lyrique dans les conservatoires de Liège, Bruxelles, Namur ou Valencienne et sont parfois originaires de bien loin ; c’est dire si ce concours de chant ansois acquiert avec le temps une sérieuse réputation. Pour cette finale, le public était venu de loin et en nombre, et les lauréates, Aurore Bureau, Laurence van Bellingen et Isabelle Jacques ont remporté les prix (en espèces) du Ministre de l’enseignement supérieur, de la Province de Liège, de la fondation Euritalia, le prix de la Vocation a aussi été décerné.


Le concours des Nouveaux Talents de l’Art Lyrique est placé sous la direction musicale de Madame Mady Urbain.